Les produits laitiers

Le beurre
Lire la suite

Le beurre

Il existe désormais différentes variétés de beurre, du beurre demi-sel, au beurre allégé, en passant par le beurre facile à tartiner. Chaque type de beurre propose ainsi de nouvelles saveurs en parfaite harmonie avec l’onctuosité de ce produit laitier.

Des déchets très précieux

Ce chargé d’études travaille en recherche appliquée et développement dans le domaine de l’élevage et l’industrie laitière et celui la protection de l’environnement. Il mène les études nécessaires pour améliorer la gestion et le traitement des « déchets » et proposer des solutions de valorisation agronomique.

Toute la chaîne du lait génère des “déchets”, dont la gestion est réglementée et qu’on ne peut pas déverser tels quels dans la nature. Or ces “déchets” ont une réelle valeur agronomique : les effluents de l’élevage, comme les boues issues des stations d’épuration de l’industrie laitière sont très différents des boues urbaines. De bonne qualité, elles peuvent être réutilisées pour fertiliser les sols, à condition de les traiter correctement.

L’environnement : une mission collective

D’un bout à l’autre de la chaîne, le chargé d’étude cherche :
• des solutions pour gérer correctement les effluents puis les valoriser,
le meilleur compromis pour respecter les réglementations en matière d’environnement, tout en préservant l’activité économique des élevages ou de l’industrie laitière.

Chef de projet, il s’entoure de compétences pour ne négliger aucun aspect. Chaque mission commence par la constitution d’une équipe de spécialistes du domaine concerné :
• systèmes de traitement des effluents,
• plans d‘épandage des déjections animales et des boues,
dégagement gazeux,
énergies renouvelables…

Une bonne connaissance du terrain

Il passe du temps sur le terrain, car comment proposer des solutions si l’on n’a pas une parfaite compréhension du problème ? Chaque cas étant spécifique, il va à la rencontre des éleveurs, des industriels, des techniciens agricoles, des élus locaux et des administrations. Il peut ainsi proposer des solutions ciblées et adaptées au contexte local, au climat ou à la topographie.

Une fois le problème étudié sous tous les angles, il rédige un cahier des charges en décrivant objectivement les contraintes, les coûts, les avantages de chaque solution qu’il propose…et défend auprès des techniciens de développement côté éleveurs, responsables des laiteries côté industrie.