Les produits laitiers

Cagette produits légumes recette
Le beurre
Lire la suite

Le beurre

Il existe désormais différentes variétés de beurre, du beurre demi-sel, au beurre allégé, en passant par le beurre facile à tartiner. Chaque type de beurre propose ainsi de nouvelles saveurs en parfaite harmonie avec l’onctuosité de ce produit laitier.

Production format XXL

Dans l’usine de fabrication de desserts lactés, le préparateur est un peu le cuisinier de Gargantua. Il prépare de délicieux gâteaux de riz, de succulentes profiteroles ou de délicates crèmes caramel selon des recettes traditionnelles. Mais les proportions donnent le tournis : les grammes sont ici des tonnes, et les cuillerées deviennent des cuves de 500 litres !

La mission du préparateur : mélanger les ingrédients en gérant cette démesure. Il assure l’acheminement, le traitement et le mélange des quantités exactes des matières premières.

Derrière son piano à ingrédients

Du haut de sa mezzanine, le préparateur dispose d’une vue panoramique sur les opérations. Il compose sur son clavier les codes spécifiques à chaque recette, qui entraînent l’ouverture des vannes appropriées et l’arrivée des bons produits. Gare à la faute d’accord !

La préparation est lancée, et dans les tuyaux le lait coule à flot. Le préparateur l’oriente éventuellement vers des stérilisateurs ou des homogénéisateurs, puis l’achemine vers les cuves de mélange où il rejoint les autres ingrédients : du sucre, du riz, des œufs, des fruits… Naissent ainsi les bases d’un clafoutis « comme à la maison », ou d’une crème dessert. La préparation file ensuite, automatiquement et en flux continu vers les lignes de conditionnement, et vers les fours lorsqu’une cuisson est nécessaire.

La touche humaine au cœur de la gamme !

Malgré l’automatisation, la part humaine reste capitale. Un circuit qui se bouche, une erreur dans les proportions, et ce sont 4 à 6 tonnes de préparation qui risquent d’être jetées. Il faut donc être particulièrement concentré pour éviter les erreurs d’aiguillage et anticiper les pannes.

Il faut maîtriser son circuit, le connaître sur le bout des doigts, et ainsi être capable de localiser un problème. Enfin, la solidarité et le travail en équipe permettent de mieux identifier les difficultés et de les traiter rapidement.