Métiers et formations

Métiers & formations

Fiche métier

Assistant environnement

Responsable Environnement traitement eau

En quelques lignes

Soucieux du respect de l’environnement, il pilote la mise en place de normes et de règles de qualités pour limiter l’impact de l’usine sur le milieu extérieur.

Depuis une quinzaine d’années, l’industrie laitière a intégré, dans la gestion de la qualité, les règles et normes du respect de l’environnement. En conséquence il a été créé, sur les sites, des postes spécialisés d’assistants et de responsables. Au programme, la gestion de l’eau, la réduction du volume d’emballages, le tri des déchets, le respect des normes et l’application de la démarche Qualité/Sécurité/Environnement.

Au fil de l’eau : exemples au quotidien

Une usine laitière est grosse consommatrice d’eau : les circuits de refroidissement et le nettoyage des machines et des chaînes de fabrication en nécessitent de grandes quantités. Pour un litre de lait traité, il faut environ 7 litres d’eau. A toutes les étapes du cycle de l’eau, depuis son arrivée dans l’usine jusqu’à son traitement en station d’épuration, l’assistant environnement vérifie notamment :
• la conformité du résultat du traitement des eaux usées par la station d’épuration avec les arrêtés préfectoraux
• l’absence de fuite d’eau ou de robinets ouverts inutilement
• l’utilisation qui est faite de l’eau au sein de l’usine afin de prévenir le gaspillage.
Chaque matin, avec les chefs de service de toute l’usine, il participe à la réunion de production, où sont abordés les problèmes de la veille en matière d’environnement (de qualité, de sécurité…).

Une démarche codifiée et autogérée

L’équipe environnement suit le référentiel ISO 14 000 (certification environnement) qui définit des procédures et des normes à respecter dans l’usine. Pour les contrôler, des indicateurs et des audits sont mis en place, mais aussi des plans d’action lorsque les résultats ne sont pas conformes. Parfois, il est nécessaire de faire évoluer les indicateurs : c’est le principe de l’amélioration continue : planifier, faire, vérifier, améliorer.
Et pour une bonne compréhension et une adhésion du personnel à cette démarche, l’assistant environnement réalise des formations internes courtes, et forme également les nouveaux salariés.

Témoignage

hommes ordinateurs Responsable Environnement
Assistant environnement

Lieu : Ouest de la France

Depuis : 2003

Q. Responsable environnement, c’est un travail de bureau ?
R. Pas vraiment ! Au quotidien, je n’y passe que peu de temps. Mon rôle, c’est de servir d’interface entre la production et la direction, je ne dois pas rester cloîtré dans mon bureau. Il faut recevoir et donner. Donc, on est amené à bouger.

Q. Vous allez souvent sur les chaînes de production ?
R. Oui, il faut aller au contact des opérateurs, parce qu’une information a priori anodine peut se révéler très importante. Il faut être à l’écoute des gens. Pour régler des problèmes spécifiques, on peut créer des groupes de travail, réunissant opérateurs, responsables de production, maintenance… Cela permet une meilleure remontée des informations, et la mise en place d’actions efficaces.

Q. Un exemple ?
R. Nous venons de mettre en place un programme de suppression des systèmes de refroidissement ouverts, identifiés comme très consommateurs en eau. J’ai établi des devis pour la mise en place d’un nouveau système, et nous avons confié la réalisation du chantier à l’équipe des travaux neufs. Enfin, nous avons vérifié que les gains attendus étaient bien enregistrés.

Toutes les fiches métiers

Galerie