pexels-william-fortunato-6140676

Métiers & formations

Fiche métier

Agent de relations avec les fournisseurs de lait (H/F)

Co122

En quelques lignes

Acteur-clé entre la laiterie et l’éleveur, l’agent de relations avec les fournisseurs de lait garantit la régularité, la continuité et la qualité de la collecte de lait à travers un suivi technique.

Acteur-clé entre la laiterie et l’éleveur, l’agent de relations avec les fournisseurs de lait garantit la régularité, la continuité et la qualité de la collecte de lait à travers un suivi technique. Aussi appelé “Agent relation producteurs” ou “Agent relation culture” (ARC), il assure une mission de conseil auprès des éleveurs. Ce salarié de la laiterie est souvent en déplacement et doit posséder des compétences à la fois techniques et commerciales : explications.

 

L’agent de relation avec les producteurs de lait : un maillon clé dans l’industrie laitière

Pour assurer de meilleurs produits laitiers, plusieurs critères sont de rigueur, notamment la continuité, la régularité ainsi que la qualité de la collecte du lait. Il revient à l’agent de relation de réunir ces conditions et d’assurer le suivi technique du produit, mais également une mission de conseil auprès des fournisseurs.

Aujourd’hui, à l’issue du passage des exploitations à l’assurance qualité, l’ARC fait figure d’accompagnateur de projet professionnel. Il peut être ainsi assigné à l’organisation de la salle de traite ou à l’amélioration du stockage réfrigéré du lait à la ferme.

 

Les agents de relation avec les fournisseurs de lait : de bons communicants

Tantôt tampon, tantôt relais, l’agent de relation avec les fournisseurs de lait assure une fonction charnière entre l’usine et le fournisseur. 

Il s’attache :

  • d’une part à vérifier que le lait satisfait parfaitement aux exigences de qualité de l’industrie qui l’emploie, 
  • d’autre part, à fidéliser le producteur dans un contexte concurrentiel entre les différentes industries laitières. 

Par conséquent, la force de persuasion est un atout pour convaincre l’éleveur de respecter les exigences du cahier des charges et d’amener son lait à la laiterie où l’agent est employé.  

À cet effet, l’agent de relation se doit en retour, de bien connaître le travail de l’éleveur, les leviers d’amélioration disponibles (comme l’alimentation des vaches) et l’univers général de la collecte du lait. Des compétences de technicien d’élevage sont un plus pour cerner les possibilités et contraintes de chaque acteur.

Agent de relation culture (ARC) et sens de la médiation

La relation entre l’agent et l’éleveur doit mettre à l’honneur l’échange, la régularité ainsi que des qualités humaines pour pouvoir servir les intérêts de chaque partie. 

En plus de cette méthode de collaboration, l’ARC doit posséder une grande disponibilité et être psychologue, car la confiance des fournisseurs se gagne avec du temps et de la patience. En bon médiateur, il est également tenu de concilier les objectifs de la laiterie et les problèmes rencontrés par le fournisseur en cas de nouvelles demandes intégrées au cahier des charges.

Pour satisfaire aux exigences de qualité du lait – toujours en évolution – l’agent de relation avec les fournisseurs fait ainsi le lien entre l’industrie du lait et l’éleveur, usant de pédagogie, persuasion et réassurance, même en période de tensions ou de pénurie de lait. 

 

Formation : Bac+2 Agricole – Avoir une spécialisation est un plus – BTSA Productions animales – Analyse et conduite de systèmes d’exploitation

 

Vidéo : https://youtu.be/6AKIINYsEOk

 

Témoignage

conseiller vaches tank à lait fournisseur
Témoignage : agent de relations avec les fournisseurs de lait

Lieu : Centre de la France

Q. Les relations avec les producteurs sont au centre de votre métier ?

R. En effet. Je suis un interlocuteur essentiel pour les producteurs, aussi bien pour résoudre leurs problèmes techniques que pour écouter leurs doléances. Il faut informer et guider, mais il ne suffit pas d’être un bon technicien. Il faut pouvoir les conseiller tout en étant diplomate, se souvenir des fédérations [syndicats professionnels] auxquelles ils appartiennent, gérer les particularités de chacun.

Q. Vous êtes un ambassadeur de l’entreprise ?

R. En quelque sorte. Les besoins des entreprises laitières ont évolué et nous devons répondre à des objectifs précis. La politique qualité, en particulier, est de plus en plus exigeante. Et c’est une évolution qui n’est pas toujours simple à transmettre dans l’exploitation.

Q. Les difficultés du poste ?

R. Nous sommes souvent considérés comme responsables des difficultés du producteur, bien que ce ne soit pas nous qui fixions toutes les règles du jeu !

Toutes les fiches métiers

Secteur :Industrie

Domaine :achats/logistique

D'autres métiers proches :

Co123

Le métier de chef d’exploitation laitière (H/F)

Secteur du métier
Voir le métier
Voir tous les métiers

Galerie