Pictos de Réseaux sociaux sur téléphone portable

Espace pédagogique

Les dernières actualités
  • 30-08
    Vétérinaire rural en 2021 : un métier aux multiples facettes

    À l’instar des éleveurs, les vétérinaires ruraux ont vu leur profession évoluer ces dernières années. Le soin aux animaux se prolonge de plus en plus d’un volet conseils, accompagnement et prévention. Rencontre avec Gérard Bosquet, vétérinaire rural spécialisé en bovins dans les Ardennes.

  • 31-05
    Journée Mondiale du Lait : un événement à vivre ensemble !

    Ensemble sera le maitre mot de la filière pour la Journée Mondiale du Lait, ce 1er juin. Ensemble pour construire une France Terre de lait durable, portée par des métiers attractifs, « au contact du vivant », et sources d’opportunités d’emplois !

  • 02-04
    La Vache qui rit a 100 ans : focus sur sa Maison et les animations

    Depuis le Jura où est fabriqué l’emblématique fromage fondu, un anniversaire s’apprête à être grandement célébré : le centenaire de La Vache qui rit, depuis son musée de marque paré pour l’occasion. Visite !

  • 10-02
    Sarthe : de jeunes éleveurs rencontrent les élèves

    Faire découvrir l’univers du lait, c’est aussi évoquer les nombreux métiers qui lui sont associés. Un quotidien et une passion que partagent les JA de la Sarthe avec les élèves de primaire.

Exprimez-vous!
Une question, un avis, une suggestion ?
-

Agent de maintenance du froid à la ferme

Controleur laitier

Q. Votre métier en quelques mots ?
R. Le bassin versant sur lequel je travaille est un territoire qui regroupe 500 agriculteurs répartis sur 36 communes et 36 500 hectares. Mon objectif est d’arriver à assurer la qualité de l’eau en impliquant tous les agriculteurs, quelles que soient leurs idées politiques ou leur production. Mais il arrive également de cibler certaines actions, par exemple sur les déjections animales.

Q. Comment l’agriculteur perçoit-il son rôle ?
R. Il faut qu’il soit volontaire. Je ne suis pas là pour imposer des solutions mais les inviter à être partie prenante. Quand je fais une démonstration d’un nouveau matériel chez un agriculteur, j’invite les 300 agriculteurs voisins. Mon travail de sensibilisation peut aussi passer par des formations et la diffusion d’outils de communication. C’est à moi d’être persuasive pour les motiver et les inciter à agir en faveur de l’environnement.

Q. Une action plutôt sur le long terme ?
R. C’est en effet un travail qui s’inscrit dans la durée. C’est vraiment intéressant mais il est difficile de mesurer les retombées concrètes. Nous manquons encore d’indicateurs sur le résultat de nos actions. Heureusement, nous organisons un partage d’expériences avec d’autres animateurs et échangeons nos bonnes pratiques.