Chaine d'embouteillage de lait

Métiers & formations

Fiche métier

Salarié agricole permanent

éléveur alimentation vache stabulation

En quelques lignes

Il seconde l’agriculteur dans tous les domaines de l’exploitation agricole

Un opérationnel tout-terrain

Le salarié agricole prête main-forte à l’éleveur dans tous les domaines de la ferme. Polyvalent, il partage ses tâches entre :
• la culture des champs : les labours, les semis, les récoltes
l’entretien des machines et des bâtiments
les vaches : la traite, l’alimentation, les soins
Autonome et responsable, il doit parfois remplacer l’exploitant en cas de besoin. Pour peu qu’il se prenne au jeu, il peut devenir un véritable partenaire de l’éleveur et profiter d’un contexte idéal pour parfaire sa formation avant de gérer plus tard sa propre exploitation.

Compétences plurielles

Pour seconder efficacement l’éleveur, le salarié agricole intervient sur tous les tableaux, gérant ainsi urgences et priorités avec souplesse et organisation. Attentif à l’imprévu, il doit être capable de repérer une fuite dans un bâtiment, effectuer des réparations ou alerter lui-même le vétérinaire en cas d’urgence.
Participer à la bonne marche de l’exploitation demande donc des compétences techniques, qu’il doit régulièrement faire évoluer. La qualité des échanges avec les professionnels (visiteurs commerciaux, inséminateurs…) nourrit également son savoir-faire, discutant, comparant, appliquant les bonnes pratiques qui ont fait leurs preuves ailleurs.

Des activités non routinières

Variété des tâches, rythme plus ou moins soutenu au cours d’une même journée, le salarié agricole ne connaît pas la routine : semis en plein, champ, soins vétérinaires, vêlages, réparation du tracteur… Doté d’une bonne faculté d’adaptation et d’une grande résistance, il cale son planning suivant les saisons et le volume de travail est fluctuant : en période de moisson ou de récolte par ex, les journées peuvent être longues. Le salarié agricole doit aimer le mouvement !

Témoignage

Eleveur et Prim'Holstein au pré
Salarié agricole permanent

Lieu : Nord de la France

Depuis : 1994

Q. L’intérêt majeur du métier ?
R. La variété des tâches rend le quotidien intéressant. Notre emploi du temps évolue tout au long de l’année et change avec les saisons. Mais le volume de travail exige aussi une bonne dose de passion !

Q. Des liens forts avec l’exploitant ?
R. Nous sommes deux sur l’exploitation, c’est important de bien s’entendre. En général, la main d’œuvre est familiale et peu nombreuse. De fait, le salarié agricole est à son tour un peu considéré comme un membre de la famille. Il y a une plus grande proximité que dans une relation en entreprise. D’ailleurs, beaucoup de salariés attendent de reprendre l’exploitation de leurs parents.

Q. Les difficultés ?
R. Au départ, j’étais très stressé de devoir faire face seul à certains problèmes. Certaines journées, on peut passer 15 heures sur l’exploitation. Et quand il faut tout assumer soi-même, le stress est parfois au rendez-vous. Je me suis déjà retrouvé avec 60 vaches qui se sauvent et ce n’est pas facile à gérer !

Toutes les fiches métiers

Galerie