Pictos de Réseaux sociaux sur téléphone portable

Espace pédagogique

Les dernières actualités
  • 30-08
    Vétérinaire rural en 2021 : un métier aux multiples facettes

    À l’instar des éleveurs, les vétérinaires ruraux ont vu leur profession évoluer ces dernières années. Le soin aux animaux se prolonge de plus en plus d’un volet conseils, accompagnement et prévention. Rencontre avec Gérard Bosquet, vétérinaire rural spécialisé en bovins dans les Ardennes.

  • 31-05
    Journée Mondiale du Lait : un événement à vivre ensemble !

    Ensemble sera le maitre mot de la filière pour la Journée Mondiale du Lait, ce 1er juin. Ensemble pour construire une France Terre de lait durable, portée par des métiers attractifs, « au contact du vivant », et sources d’opportunités d’emplois !

  • 02-04
    La Vache qui rit a 100 ans : focus sur sa Maison et les animations

    Depuis le Jura où est fabriqué l’emblématique fromage fondu, un anniversaire s’apprête à être grandement célébré : le centenaire de La Vache qui rit, depuis son musée de marque paré pour l’occasion. Visite !

  • 10-02
    Sarthe : de jeunes éleveurs rencontrent les élèves

    Faire découvrir l’univers du lait, c’est aussi évoquer les nombreux métiers qui lui sont associés. Un quotidien et une passion que partagent les JA de la Sarthe avec les élèves de primaire.

Exprimez-vous!
Une question, un avis, une suggestion ?
-

Témoignage d’un contrôleur de gestion

Deux femmes en formation, discussion, bureau, cahiers, réunion, marketing, travail

Q. Quel est votre rôle dans l’entreprise ?
R. J’apporte à la direction générale une aide, un support à la décision. Le rôle des contrôleurs de gestion est stratégique, car nous sommes les seuls à fournir des informations chiffrées. Nous informons chaque mois la Direction générale avec un tableau de bord qui présente les analyses permettant la prise de décision, notamment en termes d’investissements.
Q. Il faut donc un solide esprit d’analyse pour être contrôleur de gestion?
R. Il faut avoir à la fois un esprit d’analyse et de synthèse. Si on livre à la direction générale une analyse de 30 pages, personne ne la lira ! Il faut donc synthétiser de façon simple et directe pour que cela soit exploitable par les directeurs.
Q. C’est une activité solitaire ?
R. Pas du tout ! Il y a une notion d’esprit d’équipe, car on partage les informations avec les autres chefs de groupe du contrôle et avec leurs collaborateurs. Chacun d’entre nous n’en détient qu’une partie. Nous devons collaborer pour parvenir à une approche globale. Nous sommes également en relation avec les opérationnels qu’il faut à la fois écouter… et convaincre !
Q. Cela représente un gros volume de travail ?
R. Oui, surtout en période de budget. Mais c’est stimulant, car on participe en avant-première à la stratégie de la société pour l’année suivante.
Q. Quelle évolution à partir de ce poste ?
R. Normalement, on évolue horizontalement vers les autres métiers de la direction financière (comptabilité, trésorerie, audit interne), ou bien on peut avoir une évolution verticale en montant dans la hiérarchie du contrôle de gestion avec de plus en plus de management. On peut aussi faire le même métier, mais à l’étranger, pour apporter notre compétence spécifique.