Pictos de Réseaux sociaux sur téléphone portable

Espace pédagogique

Les dernières actualités
  • 30-08
    Vétérinaire rural en 2021 : un métier aux multiples facettes

    À l’instar des éleveurs, les vétérinaires ruraux ont vu leur profession évoluer ces dernières années. Le soin aux animaux se prolonge de plus en plus d’un volet conseils, accompagnement et prévention. Rencontre avec Gérard Bosquet, vétérinaire rural spécialisé en bovins dans les Ardennes.

  • 31-05
    Journée Mondiale du Lait : un événement à vivre ensemble !

    Ensemble sera le maitre mot de la filière pour la Journée Mondiale du Lait, ce 1er juin. Ensemble pour construire une France Terre de lait durable, portée par des métiers attractifs, « au contact du vivant », et sources d’opportunités d’emplois !

  • 02-04
    La Vache qui rit a 100 ans : focus sur sa Maison et les animations

    Depuis le Jura où est fabriqué l’emblématique fromage fondu, un anniversaire s’apprête à être grandement célébré : le centenaire de La Vache qui rit, depuis son musée de marque paré pour l’occasion. Visite !

  • 10-02
    Sarthe : de jeunes éleveurs rencontrent les élèves

    Faire découvrir l’univers du lait, c’est aussi évoquer les nombreux métiers qui lui sont associés. Un quotidien et une passion que partagent les JA de la Sarthe avec les élèves de primaire.

Exprimez-vous!
Une question, un avis, une suggestion ?
-

Témoignage d’un préparateur de commandes

Usine, stockage, conditionnement, robot, chaine, préparation de commande

Q. Votre métier de préparateur au quotidien ?
R. Je travaille sur une cinquantaine de références. Et je me repère plus facilement au code qu’au nom du produit. Je réunis les produits, mais ne les superpose jamais au hasard : je les range selon leur solidité. La rigueur et la vigilance sont importantes à toutes les phases, car nous sommes la dernière étape avant le client.
Q. Quels sont les atouts du métier ?
R. C’est un travail d’équipe. Nous sommes toujours au moins deux permanents. J’entretiens aussi de bonnes relations avec ceux qui assurent les étapes avant et après nous, emballeur et transporteur. C’est un travail intense, mais qui est moins répétitif que d’autres parce qu’on bouge beaucoup. Il laisse quand même le temps de discuter !
Q. Les qualités nécessaires d’un bon préparateur de commandes ?
R. C’est un métier exigeant physiquement, il faut avoir les capacités physiques, la motivation et savoir s’organiser et s’adapter aux horaires. Il faut aussi savoir compter. En général, la palettisation se fait par multiples de 14. C’est comme ça que je suis devenu imbattable sur la table des 14 !