Pictos de Réseaux sociaux sur téléphone portable

Espace pédagogique

Les dernières actualités
  • 30-08
    Vétérinaire rural en 2021 : un métier aux multiples facettes

    À l’instar des éleveurs, les vétérinaires ruraux ont vu leur profession évoluer ces dernières années. Le soin aux animaux se prolonge de plus en plus d’un volet conseils, accompagnement et prévention. Rencontre avec Gérard Bosquet, vétérinaire rural spécialisé en bovins dans les Ardennes.

  • 31-05
    Journée Mondiale du Lait : un événement à vivre ensemble !

    Ensemble sera le maitre mot de la filière pour la Journée Mondiale du Lait, ce 1er juin. Ensemble pour construire une France Terre de lait durable, portée par des métiers attractifs, « au contact du vivant », et sources d’opportunités d’emplois !

  • 02-04
    La Vache qui rit a 100 ans : focus sur sa Maison et les animations

    Depuis le Jura où est fabriqué l’emblématique fromage fondu, un anniversaire s’apprête à être grandement célébré : le centenaire de La Vache qui rit, depuis son musée de marque paré pour l’occasion. Visite !

  • 10-02
    Sarthe : de jeunes éleveurs rencontrent les élèves

    Faire découvrir l’univers du lait, c’est aussi évoquer les nombreux métiers qui lui sont associés. Un quotidien et une passion que partagent les JA de la Sarthe avec les élèves de primaire.

Exprimez-vous!
Une question, un avis, une suggestion ?
-

Témoignage d’un responsable formation

réunion de travail, formatrice et jeunes autour d'une table, marketing, post-it

Q. Les qualités clés d’un responsable formation ?
R. L’anticipation et la patience, car nous travaillons essentiellement pour du long terme. Il faut aussi de bonnes capacités relationnelles, car le métier demande une grande qualité d’écoute, de la disponibilité pour considérer chaque problème et un bon réseau relationnel pour bien cerner les besoins et les réponses à ces besoins. Croire dans les hommes, savoir convaincre, faire preuve de ténacité sont autant de qualités indispensables.
Q. Comment s’élabore un plan de formation ?
R. Nous travaillons par étapes. Chaque année, nous formalisons en amont les orientations souhaitées suivant les compétences à développer. Puis chaque site, chaque service précise à son tour ses besoins. Nos choix sont animés par une volonté d’inscrire nos actions dans la continuité, au meilleur coût. Mais alors qu’avant, nous partions d’un budget déterminé, nous travaillons désormais à partir des besoins exprimés par les sites. Cela suppose parfois de recadrer les demandes pour respecter le budget, de valoriser les projets les plus pertinents.
Q. Les particularités du métier de responsable formation dans le secteur laitier ?
R. Tout d’abord, il faut connaître les spécificités – et les contraintes – de tous les métiers de l’industrie laitière. Et ils sont nombreux ! C’est pourquoi on arrive à mon poste qu’après une expérience opérationnelle. Ensuite, les usines tournent en continu, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Pas facile dans ce contexte de dire à une équipe d’arrêter son site pendant une semaine pour suivre une formation ! Nous privilégions les formations courtes, sur un ou deux jours. Une large part est faite à la formation interne, plus souple, moins coûteuse et permettant la transmission des connaissances et des savoir-faire.