Pictos de Réseaux sociaux sur téléphone portable

Espace pédagogique

Les dernières actualités
  • 30-08
    Vétérinaire rural en 2021 : un métier aux multiples facettes

    À l’instar des éleveurs, les vétérinaires ruraux ont vu leur profession évoluer ces dernières années. Le soin aux animaux se prolonge de plus en plus d’un volet conseils, accompagnement et prévention. Rencontre avec Gérard Bosquet, vétérinaire rural spécialisé en bovins dans les Ardennes.

  • 31-05
    Journée Mondiale du Lait : un événement à vivre ensemble !

    Ensemble sera le maitre mot de la filière pour la Journée Mondiale du Lait, ce 1er juin. Ensemble pour construire une France Terre de lait durable, portée par des métiers attractifs, « au contact du vivant », et sources d’opportunités d’emplois !

  • 02-04
    La Vache qui rit a 100 ans : focus sur sa Maison et les animations

    Depuis le Jura où est fabriqué l’emblématique fromage fondu, un anniversaire s’apprête à être grandement célébré : le centenaire de La Vache qui rit, depuis son musée de marque paré pour l’occasion. Visite !

  • 10-02
    Sarthe : de jeunes éleveurs rencontrent les élèves

    Faire découvrir l’univers du lait, c’est aussi évoquer les nombreux métiers qui lui sont associés. Un quotidien et une passion que partagent les JA de la Sarthe avec les élèves de primaire.

Exprimez-vous!
Une question, un avis, une suggestion ?
-

Témoignage d’un pilote d’installation automatisée

 

Q. Quelles sont les qualités requises pour être Pilote d’installation automatisée (H/F) ?

R. Selon moi, la première qualité est de savoir se tenir informé sur le plan technique pour toujours rester « au goût du jour ». Par expérience, pour avoir travaillé dans d’autres services avec des personnes ayant plus d’ancienneté, j’ai remarqué que c’était parfois moins évident pour elles car l’évolution des technologies est rapide mais aussi plurielle.

Donc, pour ne pas se laisser dépasser, il est nécessaire de s’intéresser à toutes les nouveautés en matière de technologies, de développement…

C’est aussi un plus d’avoir des prérequis : mon cursus scolaire, par exemple, est basé sur les systèmes d’automatisation. Cette connaissance m’est particulièrement utile dans mon métier car je sais ce qu’est un automate et comment fonctionnent les supervisions. J’ai aussi acquis des notions de maintenance, ce qui constitue un réel avantage en cas de problème.

Enfin, je dirais qu’il est important de savoir garder son calme pour exercer cette profession, comme lors d’une grosse panne : des moments qui peuvent s’avérer assez stressants, d’autant qu’il y a toujours un risque de se blesser avec une machine.
Q. Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent s’engager dans cette voie ?

R. D’être curieux ! Et de faire l’effort de se renseigner sur les différentes étapes de fabrication pour connaître l’ensemble du processus. On ne sait pas forcément ce qui se passe avant ou après notre intervention dans la chaîne de production, et je pense que c’est plus enrichissant d’avoir cette vision globale.
Q. Pouvez-vous évoquer un aspect de votre métier que vous appréciez particulièrement ?

R. Je travaille dans un grand groupe et l’avantage, pour moi, ce sont toutes les possibilités d’évolution. Depuis près de 14 ans, j’ai eu la chance de changer de service ou de site tous les trois ans environ, ce qui m’a permis de faire des choses variées et de découvrir différents aspects de ce métier. Il y a toujours à apprendre.