pexels-william-fortunato-6140676

Métiers & formations

Fiche métier

Chargé de mission développement local (H/F)

Cagette avec produits alimentaires, recette

En quelques lignes

Le chargé de mission développement local a pour objectif d’instaurer une économie rurale en lien avec l’environnement du secteur.

De niveau ingénieur, le ou la chargé(e) de mission développement local intervient généralement dans les parcs naturels régionaux français et a pour mission d’initier une économie rurale en adéquation avec l’environnement.

 

Le développement local : une dynamique créative dans l’agriculture

Les chargés de mission recherchent des idées d’actions concrètes en matière de développement local sur un territoire et pilotent celles mises en place par les collectivités locales, afin de valoriser les produits et les paysages, à l’image d’une foire annuelle ou d’un marché fermier. 

Elles concernent entre autres les marques commerciales régionales ou les réseaux de points de vente de produits de terroir

En cas d’intérêt de la part des agriculteurs, entreprises ou élus, le chargé de mission va s’attacher à fédérer et accompagner ce projet vers sa réalisation. Pour ce faire, il ou elle :

  • conçoit le cahier de charges ;
  • conduit les réunions de travail ;
  • présente des demandes de financement.

À un stade plus avancé du projet, ce responsable de développement local s’assure de l’entière autonomie des différents acteurs. Force de proposition, il est un catalyseur d’idées. 

Pour accéder à ce métier d’avenir, une formation en Ingénieur en agriculture est requise.

 

Devenir chargé de mission développement local : le goût pour la gestion de projet

Lorsque l’initiative émane du territoire à travers un projet intercommunal, le chargé de mission porte la casquette de chef de projet. Ses attributions vont alors de la maîtrise d’ouvrage à l’assistance technique dans un domaine particulier. Cet accompagnement intègre entre autres :

  • l’appel d’offres dans le cadre de la création d’une identité ;
  • le montage du cahier de charges ;
  • l’organisation de la manifestation (exposition, foire, etc.).

Son intervention est souvent nécessaire lors de la recherche de financements ou la création de dossiers de demande de subvention, en raison de sa maîtrise des procédures.

Le sens du relationnel pour réussir un projet de développement local

Parfaitement à l’aise avec le contact social, le chargé de mission assure haut la main :

  • la coordination de son équipe de techniciens et d’ingénieurs ;
  • l’animation des réunions de travail avec un large public, incluant éleveurs, organismes agricoles, prestataires, syndicats, particuliers ou élus.

Pour cet agent en développement local, les finalités se traduisent par l’initiation et le développement des réseaux ainsi que la fédération des initiatives individuelles.
Besoin d’une idée de métier pour une reconversion professionnelle ? Le poste de chargé(e) de mission développement local est accessible via une formation agricole comme l’Ingénieur agronome entre autres. Fort de son expérience, ce responsable peut évoluer vers un poste à responsabilités comme directeur(rice).

 

Formation : 

  • Mastère professionnel – Économie, gestion, communication option aménagement du territoire et développement local
  • Ingénieur agronome – En agriculture – Des travaux agricoles
  • Ingénieur du lait (IESIEL)

Témoignage

groupe dans chemin environement
Témoignage chargé de mission développement local

Lieu : Parc Naturel Régional dans le nord de la France

Q. Quelle est votre principale motivation en tant qu’agent de développement local ?

R. L’enjeu le plus important à mes yeux est de maintenir la valorisation économique de la production locale sur le territoire. C’est très bien de produire du lait, encore faut-il que cela aide au développement de la région ! À partir de là, il n’y a pas de petit projet. Pour moi, c’est aussi important de maintenir l’emploi dans une laiterie, que d’accompagner une démarche collective de production d’un fromage AOC et AOP ou de réfléchir à l’évolution du produit beurre fermier.

 

Q. Toutes vos idées aboutissent-elles ?

R. Non. Il arrive que les acteurs locaux ne soient pas convaincus de l’opportunité du projet, que les gens n’arrivent pas à travailler ensemble ou, tout simplement, que les financements nous fassent défaut. C’est assez frustrant, mais heureusement cela n’arrive pas souvent et la plupart du temps les choses avancent dans le bon sens.

 

Q. Une qualité indispensable pour être chargé de mission développement local ?

R. La disponibilité ! Il n’est pas rare de devoir animer des réunions le soir. C’est le seul moment où tout le monde peut se libérer. Et le week-end, il y a parfois un événement local où notre présence est la bienvenue… C’est vrai qu’il faut avoir un petit côté « militant » !

Toutes les fiches métiers

D'autres métiers proches :

Herbe(2)

Chargé de mission en milieu naturel (H/F)

Secteur du métier
Voir le métier
Voir tous les métiers

Galerie