Actualités

Actualité

Les dernières actualités
  • 01-07
    L’attractivité des métiers du lait auprès des 15-25 ans

    Un sondage IFOP-CNIEL révèle les ambitions des jeunes en matière de choix professionnels, et met en lumière les paradoxes qu’ils rencontrent concernant les métiers de la filière laitière.

  • 23-06
    PPI ‘Prévention de l’obésité au collège’ : les inscriptions sont ouvertes !

    Juin est le mois des choix concernant les projets à mener dès septembre au sein des collèges. Parmi les dispositifs proposés aux équipes enseignantes : les Projets de Pratiques Interdisciplinaires (PPI). Présentation.

  • 01-04
    Apprendre à la maison : top 10 de nos contenus pédagogiques

    En quête de ressources éducatives de qualité pour occuper vos enfants en cette période de confinement ? L’Espace pédagogique du CNIEL vous partage sa sélection de contenus sur l’univers du lait, conçus pour les élèves et leurs enseignants, et disponibles en ligne.

  • 26-03
    Confinement : profitez du temps disponible pour explorer notre médiathèque

    Pour occuper les plus petits, animer l’école à la maison ou préparer vos cours en prévision de la fin du confinement, notre médiathèque en ligne vous invite à une pause « évasion et éducation ».

Exprimez-vous!
Une question, un avis, une suggestion ?
Elevages et territoire
-

L’attractivité des métiers du lait auprès des 15-25 ans

Un sondage IFOP-CNIEL révèle les ambitions des jeunes en matière de choix professionnels, et met en lumière les paradoxes qu’ils rencontrent concernant les métiers de la filière laitière.

Une génération aux nouvelles attentes professionnelles

Un sondage IFOP-CNIEL portant sur 1 601 jeunes âgés de 15 à 25 ans et réalisé en juillet 2019, révèle les nouvelles attentes des jeunes en matière d’activités professionnelles.

Une génération dont on savait déjà qu’elle se démarque dans son rapport à l’entreprise distinct de celui de ses aînés*, et marqué notamment par une appétence grandissante pour le statut de travailleur indépendant (+ 18 points depuis 2006) et une envie de s’impliquer dans les thématiques environnementales.

La haute technologie et les métiers manuels jugés moins attractifs

L’étude de l’IFOP-CNIEL révèle ainsi que si le niveau de rémunération reste le critère prioritaire des jeunes (95%) dans le choix de leur métier, l’image et les valeurs de l’entreprise qui les accueillera (94%) arrivent en second, faisant jeu quasi égal avec l’autonomie (94%), les perspectives d’évolution (93%), les conditions de travail (93%) et la rapidité d’embauche (93%).

A l’inverse, travailler dans une entreprise de haute technologie (66%) de grande taille (64%) ou exercer un métier manuel (59%) seraient des critères aujourd’hui moins déterminants.

Ce qui explique peut-être pourquoi la santé (39%) et l’enseignement (28%) arrivent en tête des secteurs jugés attrayants par les jeunes, à l’opposé de l’industrie alimentaire (17%), du bâtiment (14%) et de l’agriculture, l’élevage (11%) qui arrivent quant à eux en queue de peloton.

 

Paradoxe : les métiers de l’élevage et de l’industrie laitière rejetés par les jeunes, mais bénéficiant d’une image positive

Selon ce sondage, l’élevage laitier et la transformation des produits laitiers susciteraient « un rejet » : 85 % des jeunes n’envisagent pas de travailler dans ce secteur.

Paradoxe : les métiers liés à ces secteurs bénéficient d’une « image positive » pour 65 % d’entre eux. Ils en apprécient notamment « la transmission d’un savoir-faire » (81 %), « l’indépendance » (73 %) et « l’utilité sociale » (71 %) d’un métier qui fait sens.

 LP_fromagerie_neuveglise_71-1024x683

Un besoin clair d’information sur les métiers et les formations

D’où vient le hiatus ? Probablement du manque d’informations sur la réalité du quotidien de ces activités professionnelles : 88 % des jeunes interrogés avouent ainsi se sentir « peu informés » sur ces métiers, et même sur les formations permettant d’y accéder (88 %).

Un enjeu pour une filière laitière en pleine évolution, et des métiers en tension

Cette étude mobilise au CNIEL, car à l’heure du départ en retraite de la génération du baby boom, plusieurs métiers se retrouvent aujourd’hui en tension dans la filière laitière et peinent à trouver des candidats. Alors que dans le même temps, ce secteur se restructure – salariat, féminisation, robotisation, etc. – et se réinvente sur le plan des pratiques environnementales.

 

Des actions pour faire connaître les métiers du lait sont déjà en cours en 2020, d’autres concernant les formations arrivent et feront l’objet de notre prochaine actualité.

 

*Enquête Ifop réalisée en ligne auprès d’un échantillon de 1009 personnes, représentatif (méthode des quotas) de la population française âgée de 18 à 29 ans, du 10 au 12 septembre 2019.

Mots clés