pexels-william-fortunato-6140676

Métiers & formations

Fiche métier

Conducteur de machine de conditionnement, pilier de la ligne de fabrication

usine_meautis_mlc_078_72

En quelques lignes

Le conducteur de machine de conditionnement a pour mission de veiller au conditionnement des produits laitiers, de la cuve au pot .

Dans l’industrie laitière, le conditionnement tient un rôle primordial dans la qualité des produits laitiers. Le conducteur de machine de conditionnement a pour mission de veiller au conditionnement des produits laitiers, de la cuve au pot : emballage, remplissage, cadence… Focus sur un métier accessible au niveau CAP/BEP.

 

Conditionnement de produits laitiers : le rôle d’un conducteur de machine

Dans la filière du lait, le conducteur de machine de conditionnement est celui qui assure le bon conditionnement des yaourts en pot ou des crèmes desserts. Il veille à ce que le parcours des produits laitiers frais soit sans faute de la cuve au pot, qu’ils soient conditionnés dans les meilleures conditions d’hygiène et de qualité, le tout selon un rythme précis et cadencé.

Au sein d’une entreprise de produits laitiers, le conducteur de machine de conditionnement est celui qui veille au bon fonctionnement de ses installations. Il règle chaque jour ses matrices en fonction du programme demandé.

De ce fait, il opère dans un environnement qui peut être bruyant et sollicité une bonne dose de vigilance pour intervenir à tout moment.

 

Les missions des conducteurs de machine de conditionnement

Les conducteurs de machine de conditionnement sont les responsables de l’unité de conditionnement du lait. Leurs missions consistent à :

  • vérifier l’état de la machine avant de démarrer,
  • lancer le nettoyage de la ligne de conditionnement,
  • contrôler les réglages et doser les quantités,
  • vérifier l’approvisionnement pour ne manquer de rien au démarrage,
  • vérifier l’emballage et les étiquettes pour qu’ils correspondent parfaitement au produit,
  • tester la chaîne à vide avant de donner le top départ.

 

Conductrice/conducteur de machine : vigilance et modernisation

Le conducteur ou la conductrice de ligne de conditionnement doit avoir un esprit d’alerte pour détecter toute anomalie avant l’emballement de la chaîne en cas d’incident. En d’autres termes, il supervise la bonne marche des opérations, ce qui implique de vérifier le bon positionnement des pots ainsi que leur niveau de remplissage. 

Il doit être réactif en cas de panne, de pot qui déraille ou de casse.

Dans une entreprise de produits laitiers, le conducteur de machine travaille souvent en binôme. Il peut être amené à changer de ligne selon la taille de son unité de production et l’évolution des machines. Il devra alors reconfigurer son carnet de bord puisque chaque machine présente ses propres spécificités et réglages techniques de pointe.

Pour cet expert des machines de conditionnement, l’évolution de carrière la plus fréquente s’effectue en passant chef d’équipe, chef de ligne de conditionnement ou encore responsable de production.

 

Formation : 

  • Brevet Pro complété d’une formation par l’entreprise
  • Bac Pro Maintenance des systèmes informatisés / Pilotage des systèmes de production
  • BPA IAA Transformation du lait / Spécialité industries laitières
  • CS Automatisation dans l’industrie laitière / Responsable de fromagerie / Technicien spécialisé en transformation laitière
  • SIL conducteur de ligne en industries laitières / IAA Conduite d’atelier de transformation laitière 

Témoignage

Homme chaine embouteillage lait
Témoignage d’un conducteur de machines de conditionnement

Lieu : Nord

Q. Quels sont les atouts d’un bon conducteur de machine ?

R. Il doit être autonome, et avoir à la fois de la rigueur et de la délicatesse, car il manipule des produits fragiles. La sécurité est primordiale : s’il y a de la casse, la ligne s’arrête, on dépote et on jette. On préfère évacuer une palette plutôt que de faire prendre le moindre risque au consommateur.

 

Q. Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans le conditionnement des produits laitiers ?

R. Je n’ai pas le temps de m’ennuyer ! C’est un travail varié qui apporte son lot d’imprévus et de situations nouvelles à régler. Il faut savoir réagir vite. Heureusement, en cas de doute ou d’oubli, les procédures sont écrites pour nous rafraîchir la mémoire !

 

Q. Et question évolution ?

R. Nous évoluons grâce aux machines qui ne cessent de se moderniser. Je suis passée de petites machines manuelles à de grosses machines automatiques. C’est très motivant et ça fait progresser notre savoir-faire.

Toutes les fiches métiers

D'autres métiers proches :

pasteurisateur, usine machine

Conducteur d’installations concentration séchage (H/F)

Secteur du métier
Voir le métier
2usine_meautis_mlc_205

Conducteur(trice) de ligne de conditionnement de lait

Secteur du métier
Voir le métier
Voir tous les métiers

Galerie