pexels-william-fortunato-6140676

Métiers & formations

Fiche métier

Vétérinaire rural spécialisé en bovins

surgery-3034071_1920

En quelques lignes

Le vétérinaire est chargé d'effectuer le suivi sanitaire des vaches et assurer les soins. Il donne aussi des conseils à propos de l’hygiène, l’alimentation et la reproduction des animaux.

En milieu rural, plus précisément dans une exploitation laitière, le vétérinaire est souvent appelé par les éleveurs pour effectuer le suivi sanitaire des vaches et assurer les soins. Il occupe une fonction de conseil à propos de l’hygiène, l’alimentation et la reproduction des animaux. Reliant les exploitations, ce métier de niveau bac+5 exige une bonne condition physique. 

 

Idée de métier : devenir vétérinaire rural, spécialisé dans les vaches laitières

Auparavant, le vétérinaire n’était appelé que lorsque les bêtes tombaient malades ou mettaient bas. Ces dernières années, il est davantage sollicité pour ses conseils et la prévention. En effet, avec la taille des troupeaux qui augmente et les nouvelles techniques à appréhender, les éleveurs demandent désormais l’assistance de ce spécialiste pour prendre en charge la santé de leurs bêtes. 

À cet effet, il doit réunir les conditions pour que les animaux soient en parfaite santé. Cela comprend le diagnostic et le traitement des maladies. 

Responsable à l’égard des pouvoirs publics, le vétérinaire rural est tenu de réaliser les analyses à chaque introduction d’un nouvel animal dans un élevage pour s’assurer qu’il ne véhicule pas de maladie. 

 

Les vétérinaires, entre prévention et soins d’urgences 

Le ou la vétérinaire rural(e) exerce aujourd’hui dans une démarche de prévention. Il ou elle va s’attacher à détecter et éliminer les facteurs de risques sur une exploitation laitière. 

À cet effet, ce professionnel vérifie l’hygiène, l’alimentation et la qualité des structures. Ces informations serviront d’indicateurs pour les autres intervenants de l’élevage. Il s’agit en outre de données précieuses pour l’exploitation.

Le vétérinaire surveille sur le long terme l’état de santé du troupeau. Il détecte, soigne et administre des médicaments si besoin. Avec l’inséminateur, il intervient au moment de la reproduction et conseille sur le choix de l’alimentation des vaches laitières.

 

Vétérinaire spécialisé dans le laitier : un métier physique, exercé de jour comme de nuit

En raison de leurs nombreux déplacements entre les sites d’élevages, les vétérinaires doivent être en bonne condition physique. Par ailleurs, il faut avoir de la force dans les bras pour prendre soin de bêtes qui pèsent parfois près de 500 kg. 

Étant donné que les missions des vétérinaires ne se cantonnent plus seulement aux soins, ils doivent être polyvalents et savoir s’adapter aux particularités de chaque exploitation. Au cours d’une journée, ils peuvent conseiller sur les méthodes préventives et être appelés en urgence en cas de complications lors d’un vêlage. En tant qu’urgentistes, leurs soins peuvent être sollicités de jour comme de nuit. 

La carrière d’un vétérinaire est très évolutive, surtout s’il est expérimenté. Il peut ainsi se retrouver à la tête d’un service vétérinaire ou à la direction d’une clinique vétérinaire. Une autre option consiste à intégrer un groupe d’agrofourniture (alimentation animale entre autres) pour décrocher un poste à responsabilités.

Un vétérinaire qui intervient essentiellement auprès des exploitations laitières joue avant tout un rôle de conseiller. Il met en place des gestes pour prévenir les maladies et garantir la qualité de la production. En raison des conditions d’exercice, ce métier exige une bonne résistance physique et avoir conscience qu’il s’exerce surtout sur les routes et les exploitations laitières. Côté formation, son exercice relève d’un diplôme d’État de docteur vétérinaire.

Vidéo : https://youtu.be/PQx___6WDt0 

 

Formation : 

  • Écoles nationales vétérinaires (Alfort, Lyon, Toulouse, Nantes…)
  • Diplôme d’Etat docteur vétérinaire

Témoignage

Vétérinaire stabulation vaches
Témoignage d’un vétérinaire rural

Lieu : Nord de la France

Q. Vétérinaire spécialisé dans le laitier, un métier exigeant ?
R. En effet. Il faut avoir un esprit d’observation pour le diagnostic, mais aussi beaucoup d’endurance pour s’adapter aux horaires et gérer le stress. Il y a toujours des urgences qui déstructurent les journées. Sur le plan technique, la vache a un fonctionnement biologique très complexe, ce qui rend notre métier à la fois passionnant et spécifique.
Q. Quelles sont vos relations avec les éleveurs ?
R. Nous cherchons à établir une relation de confiance. Notre indépendance est un atout [la plupart des vétérinaires ruraux travaillent en libéral, et sont donc payés directement par l’éleveur]. Par ailleurs, les exploitants sont de plus en plus compétents. Ils ont souvent des connaissances techniques très pointues, ce qui implique pour nous de nouveaux modes de travail : notre rôle de conseiller d’élevage est appelé à se développer
Q. L’avenir de la profession de vétérinaire rural ?
R. Il faut apprendre à « faire savoir notre savoir-faire », à valoriser notre nouveau rôle dans un contexte technico-économique en pleine évolution. Nous ne sommes plus seulement des urgentistes, nous devons aussi apporter des conseils en alimentation, reproduction, zootechnie ou encore économie.

Toutes les fiches métiers

D'autres métiers proches :

cdc-fPb-zDtydiU-unsplash

Inséminateur bovin (H/F) : spécialiste de la reproduction assistée chez les vaches laitières

Secteur du métier
Voir le métier
Voir tous les métiers