Métiers et formations

Métiers & formations

Fiche métier

Technicien contrôle laitier

controle laitier échantillons étiquettes

En quelques lignes

Conseil stratégique, il diagnostique les performances de chaque vache pour obtenir un litrage de lait adapté.

Contrôler les performances quali et quanti

Le contrôleur laitier est un technicien qualifié, salarié dans l’un des 74 organismes de contrôle laitier, indépendants ou rattachés à une Chambre d’Agriculture. Il occupe un poste stratégique : il est à la fois évaluateur de la rentabilité du troupeau et conseiller technique.
Ses services sont rémunérés par l’éleveur adhérent, qui attend en retour une évaluation fiable des performances de ses animaux et un appui technique et économique sur le long terme.

De l’audit laitier…

La première mission du contrôle laitier consiste à établir des statistiques fiables concernant la production laitière du troupeau. Chaque mois (en général), le technicien passe dans l’exploitation lors de la traite du soir, puis de celle du lendemain matin.

Pendant la traite, il enregistre, vache par vache, le litrage de lait donné et prélève des échantillons pour les faire analyser. A l’aide de son ordinateur, qui contient le tableau de bord de chaque ferme, il commente ensuite avec l’éleveur les résultats des contrôles précédents et l’évolution des données.

… aux conseils technico-économiques

Les résultats du contrôle laitier ont valeur de références officielles. Ils permettent à l’éleveur de valider les résultats de l’amélioration génétique d’une génération sur l’autre, de sélectionner les meilleures vaches du troupeau… et de vendre une génisse ou une vache au meilleur prix, en fonction de ses performances.

Au-delà de l’analyse du lait, le contrôleur laitier recueille de nombreuses informations sur le troupeau : alimentation, façon de traire, origine des animaux… Ce qui lui permet de proposer à l’éleveur un conseil stratégique, sur tous les points clés : choix du système de cultures fourragères, sélection des laitières les plus performantes ou encore méthodes de gestion globale du troupeau.

Le contrôleur établit ensuite un diagnostic et définit avec l’éleveur des objectifs de progrès. Homme de terrain et de dialogue, il noue avec l’éleveur une relation de confiance, basée sur ses qualités humaines, sur sa maîtrise technique et sur la qualité de ses conseils.

Témoignage

Femme ordinateur mains données informatiques
Technicien contrôle laitier

Lieu : Nord de la France

Depuis : 1994

Q. Le contrôle laitier, un métier qui évolue ?
R. En effet. Alors qu’auparavant, il existait un certain nombre de réponses préétablies, nous devons désormais gérer des situations de plus en plus complexes qui demandent des solutions plus fines et plus appropriées aux objectifs de chaque éleveur.

Q. Un travail qui fait donc appel à de nombreux savoir-faire?
R. Les éleveurs ont de plus en plus besoin de conseils sur des domaines de plus en plus larges. Nous ne pouvons pas être des spécialistes en tout. Nous sollicitons au cas par cas des professionnels qui peuvent apporter une véritable expertise sur un problème donné.

Q. Une qualité essentielle pour ce métier?
R. Le sens du service et l’écoute. Il faut aussi créer les conditions pour que l’éleveur puisse s’exprimer. Il y a autant d’objectifs qu’il y a d’éleveurs. C’est à nous de nous adapter ! Même si les compétences techniques sont essentielles, la capacité relationnelle fera toute la différence sur le terrain.

Toutes les fiches métiers

Galerie