pexels-william-fortunato-6140676

Métiers & formations

Fiche métier

Cariste (H/F) dans l’industrie du lait

Cariste chariot élévateur jaune, entrepot, boites

En quelques lignes

Le cariste occupe un rôle central dans l'organisation des stocks, il conduit chaque jour un chariot élévateur ou un transpalette pour déplacer des tonnes de charges, d’un bout à l’autre de l’usine et de l’entrepôt.

Vous envisagez de travailler dans l’industrie laitière ? Si le domaine de la logistique vous passionne, le métier de cariste est peut-être fait pour vous. Pour vous assurer que ce poste correspond à vos aspirations, à vos objectifs d’évolution ou de reconversion, découvrez l’essentiel à retenir sur vos prochaines missions de cariste.

 

Choisir mon métier : que fait un ou une cariste ?

Le cariste occupe un poste indispensable au sein de l’entreprise, notamment en ce qui concerne l’organisation des stocks. Chaque jour, il conduit un chariot élévateur ou un transpalette pour déplacer des tonnes de charges, d’un bout à l’autre de l’usine et de l’entrepôt.

Ce manutentionnaire vit au rythme des programmes de livraison et des arrivages. Il se déplace constamment entre les lieux de stockage des matières premières, sur le site de production, au milieu des racks de rangement…

 

Les principales missions d’un cariste dans l’industrie laitière

Au quotidien, le magasinier cariste réalise les tâches suivantes :

    • réceptionner les produits finis (fromages ou briques de lait par exemple) à leur sortie des caves d’affinage ou de la ligne de fabrication ;
    • les stocker en entrepôt ou en magasin ;
    • optimiser l’espace de stockage ;
    • préparer les produits finis pour l’expédition.

 

Au déchargement des marchandises, le cariste peut également se voir confier d’autres missions comme :

  • étiqueter les produits ;
  • les aligner ;
  • les emballer ;
  • les classer…

Pas le temps de s’ennuyer ! Outre le déplacement de cargaison et la gestion de stocks, le manutentionnaire cariste est aussi impliqué dans les tâches de gestion. Il établit les fiches de réception et les documents d’expédition, prépare les commandes ou cherche les références depuis son ordinateur. 

Un bon cariste s’assure que l’usine n’effectue pas d’erreur d’expédition en mettant par exemple du lait écrémé à la place du lait entier.

 

Les qualités requises chez les magasiniers caristes

Les caristes doivent être :

  • polyvalents ;
  • méthodiques ;
  • réactifs ;
  • organisés ;
  • vigilants et adroits pour réaliser leurs missions tout en veillant au respect des consignes de sécurité.

À noter que pour devenir cariste dans la filière du lait, avoir le sens du travail d’équipe ainsi qu’une bonne condition physique sont nécessaires.

En effet, les produits laitiers se conservent uniquement grâce à la chaîne du froid. Dans un entrepôt réfrigéré, la température est maintenue à 4°C au maximum. Avec son parcours depuis les ateliers à l’entrepôt, en passant par les camions, le cariste doit subir les alternances d’atmosphère et résister aux changements de température.

Les évolutions de carrière sont variées pour le cariste. Après quelques années, il peut ainsi passer chef de quai, chef magasinier ou encore gestionnaire de stocks.

Le cariste ne s’occupe pas uniquement du chargement et du déchargement des marchandises. Il remplit en parallèle les fonctions de préparateur de commandes ou d’agent d’expédition. Rigueur, habileté, sens de l’organisation et polyvalence sont autant de qualités requises pour accéder à ce poste. Frileux, s’abstenir !

 

Formation : 

  • CAP agent d’entreposage et de messagerie
  • BEP logistique et commercialisation
  • Bac pro logistique 
  • complétée par un permis de conduire cariste souvent financé par l’usine

Témoignage

planificateur stock chariot élévateur
Témoignage d’un cariste

Lieu : Centre de la France

Q. Que faut-il pour exercer le métier de cariste ?

R. Il faut être polyvalent, savoir s’organiser et prendre des initiatives. Il faut parfois descendre de sa machine pour débloquer une situation sans attendre les autres. Lorsqu’on a du temps, il faut essayer de prendre de l’avance sur le lendemain. Si, au contraire, on prend du retard, toute la chaîne est pénalisée.

Q. Les points forts du métier ?

R. Le relationnel, l’esprit d’équipe. On est en contact avec les chauffeurs de camion et avec la production. Les horaires sont plutôt confortables, car ils sont calés sur ceux des camions qui repartent au plus tard à 16 h.

Q. Les difficultés du poste ?

R. C’est un travail fatiguant. On déplace parfois de lourdes charges à la main. C’est une question d’habitude. Mais comme on travaille à 3 ou 4°C, on est plutôt motivé quand il s’agit de bouger ! La canicule chez nous commence dès qu’on sort le nez dehors !

Toutes les fiches métiers

Secteur :Industrie

Domaine :achats/logistique

D'autres métiers proches :

Quai de reception laiterie

Chauffeur ramasseur (H/F) et collecte du lait

Secteur du métier
Voir le métier
Etiquetage

Gestionnaire de stocks d’emballage (H/F) dans la filière du lait

Secteur du métier
Voir le métier
Stock de produits laitiers, Rungis, logistique

Préparateur de commandes (H/F) dans l’industrie du lait

Secteur du métier
Voir le métier
Voir tous les métiers