pexels-william-fortunato-6140676

Métiers & formations

Fiche métier

Technicien de laboratoire bactériologique (H/F) : garant de la qualité du lait

science-5314416_1920

En quelques lignes

Le rôle du technicien de laboratoire bactériologique est d’effectuer des séries d’analyses à toutes les étapes, pour s’assurer de l’absence de micro-organismes qui peuvent présenter un danger pour la santé.

Produit vivant et fragile, le lait fait l’objet d’un suivi très strict pour garantir la sécurité des consommateurs. Le rôle du technicien de laboratoire bactériologique est d’effectuer des séries d’analyses à toutes les étapes, pour s’assurer de l’absence de micro-organismes qui peuvent présenter un danger pour la santé.

 

Industrie laitière : les techniciens de laboratoire bactériologique assurent un suivi strict à tous les niveaux

Le technicien de laboratoire bactériologique effectue des analyses à toutes les phases de la fabrication d’un produit laitier. 

Ce professionnel prélève des échantillons sur le lait dès son arrivée en usine, et à chaque étape de la fabrication jusqu’au produit fini.

Le cas échéant, il peut déterminer rapidement à quelle étape de la fabrication un lot de produits aurait pu être altéré. 

Il est possible d’accéder à ce métier de technicien, avec un Licence pro génie bio production et de l’agro-alimentaire

 

Le quotidien d’un ou d’une technicien(ne) de laboratoire bactériologique

Son environnement de travail : le laboratoire d’une usine laitière. 

Son quotidien : les analyses en série, pour vérifier les composantes du lait et traquer les bactéries suspectes.

Ces dernières sont effectuées à différentes phases de la fabrication des produits laitiers pour assurer leur qualité et l’absence de micro-organismes indésirables. Pour ce faire, le technicien de laboratoire bactériologique effectue des prélèvements et ensemence les échantillons

Ces derniers sont ensuite incubés pour favoriser le développement des bactéries : cette opération permet de détecter la présence d’éventuelles bactéries indésirables. 

Enfin, le technicien soumet aussi les produits finis à des tests de vieillissement pour évaluer leur comportement dans la durée, avant leur sortie de l’usine et des chaînes de production.

 

Technicien de laboratoire bactériologique : garant de la qualité des produits laitiers

Le technicien de laboratoire bactériologique ne se contente pas de détecter les micro-organismes indésirables. Il met aussi à contribution ses connaissances bactériologiques pour cultiver et ensemencer les bactéries utiles qui permettent de donner une saveur et une consistance particulières aux produits (fromages, yaourts…). 

Ce métier exige le respect strict des méthodes et ne donne aucun droit à l’erreur. En effet, une bactérie indésirable détectée dans un produit entraîne la destruction du lot. 

Avec de l’expérience, le technicien de laboratoire bactériologique pourra devenir un responsable de laboratoire

 

Rigueur, méthode et précision, tels sont trois critères essentiels pour occuper le poste de technicien de laboratoire bactériologique. Son rôle est essentiel pour assurer la qualité des produits proposés sur le marché. Ce métier exige également une grande disponibilité, car les analyses n’attendent pas.

 

Formation : 

  • Bac techno Sciences et technologies de laboratoire
  • BTA Transformation laboratoire d’analyses
  • BTS Biotechnologies / Bio analyses et controle
  • BTSA Analyses agricoles, biologiques et biochimiques,
  • Licence professionnelle Biotechnologies
  • BTSA – IAA industries laitières

 

Témoignage

microscope-2352651_1920
Témoignage d’une technicienne de laboratoire bactériologique

Lieu : Nord de la France

Q. Quelles sont les qualités d’un technicien de laboratoire ?
R. Il faut avoir l’amour du travail bien fait. C’est un métier qui demande de la méthode et de la précision. C’est plutôt agréable de le faire sur un produit laitier. Parfois, en cas de doute, il ne faut pas hésiter à faire un échantillon de plus pour s’assurer d’un résultat. Si le produit n’est pas conforme, on déclenche l’alerte auprès du service production qui gère le problème, et ça aboutit alors à la destruction du lot.
Q. Il faut donc être organisé ?
R. En effet. Il faut suivre l’analyse tout au long des 24 h après le démarrage. Tout est minuté. Avec les produits frais, il faut obtenir des résultats rapides, car sinon, toute la production est bloquée. Il faut donc bien organiser sa journée, essayer de grouper les analyses par séries pour gagner du temps. Car dans une usine de produits laitiers, les analyses continuent 7 jours sur 7 !
Q. Le labo est un endroit protégé, dans lequel personne ne peut entrer sans précautions particulières. Vous ne vous sentez pas trop isolée ?
R. Non, les apparences sont trompeuses ! Nous travaillons en étroite concertation avec les agents de maîtrise en production. Ils viennent prendre connaissance des résultats [ce qui leur fournit des indicateurs] le matin. Au sein du service qualité, on est en contact permanent avec les autres.

Toutes les fiches métiers

D'autres métiers proches :

Laboratoire Analyse

Responsable laboratoire de contrôle (H/F) : un métier de la filière du lait

Secteur du métier
Voir le métier
Voir tous les métiers

Galerie